Quels sont les prêts aidés auxquels vous avez droit ?

Le plus connu des prêts aidés est le Prêt à Taux Zéro (PTZ). Mais d’autres prêts aidés existent pour vous permettre d’accéder à la propriété ou d’optimiser votre budget immobilier : le Prêt Accession Sociale (PAS), le Prêt Conventionné (PC) et le Prêt Action Logement (1% Logement).

Qu’est-ce que le Prêt Accession Sociale (PAS) ?

Le Prêt Accession Sociale (PAS) est un prêt aidé à destination des ménages aux revenus modestes. Par conséquent, obtenir l’aide d’un PAS est soumis à des conditions de revenus, dont les plafonds sont variables en fonction du lieu d’acquisition, les marchés immobiliers étant plus ou moins tendus, autrement dit plus ou moins accessibles. Plus votre secteur d’achat est tendu, plus le plafond sera élevé.

Le prêt à l’accession sociale vous aidera à financer la construction ou l'acquisition d’un logement neuf, l'acquisition d’un logement ancien avec ou sans travaux, des travaux d'amélioration, d'économie d'énergie et d'adaptation aux besoins de personnes handicapées physiques. Attention, un emprunteur ne peut bénéficier d'un PAS qu’à la condition que le logement qu’il achète constitue sa résidence principale. 

L’autre grand avantage d’un PAS est qu’il vous donne droit aux APL (Aide Personnalisée au Logement), ce qui réduit automatiquement votre endettement. C’est une aide précieuse pour votre budget mensuel. Sachez que tous les établissements bancaires ne distribuent pas ce prêt aidé : pour ne pas être privé de cette aubaine, demandez conseil auprès d’un courtier en crédit immobilier.

Sachez enfin que bénéficier d’un PAS n’empêche pas de bénéficier d’autres prêts garantis par l’Etat. Vous pourrez le compléter par un prêt à taux zéro, par un prêt 1% logement, aussi par un prêt épargne logement (PEL) et même, si besoin, par une subvention de l’Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat (ANAH) !

Qu’est-ce qu’un Prêt Conventionné (PC) ?

Le Prêt Conventionné (PC) présente cinq avantages. Il est octroyé sans conditions de ressources, il donne droit aux APL (Aide Personnalisée au Logement), il peut financer l’intégralité du prix d’achat immobilier (hors frais de notaire), il diminue énormément toutes les taxes liées à la construction d’une maison individuelle, enfin il est cumulable avec un prêt à taux zéro, un prêt accession sociale, un prêt épargne logement ou un prêt employeur.

Un prêt conventionné peut financer l’achat d’un bien immobilier ancien, l’achat ou la construction d’un logement neuf, mais également des travaux d’amélioration de l’habitat, un agrandissement, une extension ou une surélévation, des travaux visant à économiser de l’énergie ou encore le changement de destination d’un local pour le transformer en habitation (attention : les travaux doivent être achevés au plus tard trois ans après l’obtention du prêt conventionné).

Obtenir un prêt conventionné est soumis à conditions : d’une part il ne peut financer que l’achat d’une résidence principale, d’autre part il vous sera interdit de le louer durant les six premières années après l’obtention du prêt (comme pour un PAS ou un PTZ). Passé ce délai, le logement devra être la résidence principale de votre locataire.

Attention, le Prêt Conventionné ne peut être distribué que par des banques ayant passé une convention avec l’Etat. Si votre banque ne vous le propose pas, c’est qu’il ne l’a pas en magasin ! Là encore, la connaissance du marché bancaire d’un courtier en crédit immobilier vous sera une aide précieuse pour ne pas passer à côté d’une opportunité.

Qu’est-ce qu’un Prêt 1% Logement (Prêt Action Logement) ?

Le Prêt 1% Logement est une aide aux salariés pour devenir propriétaires. Il s’agit d’un Prêt Employeur qui peut être obtenu auprès de votre entreprise si celle-ci compte au moins dix salariés et si elle a décidé de contribuer à hauteur de 0,45% de sa masse salariale à Action Logement. Plus de 220 000 entreprises en France permettent à plus de 13 millions de salariés de bénéficier de ce prêt patronal.

Comment bénéficier d’un prêt employeur ? Simplement en le demandant à son employeur ! Si vous achetez seul, ce prêt aidé vous permettra de financer jusqu’à 30% du montant total de votre projet immobilier à un taux d’intérêt plus avantageux, jusqu’à 50% si vous achetez à deux. En effet, deux prêts employeurs sont cumulables si deux salariés qui achètent en couple font chacun partie d’une entreprise offrant le prêt 1% Logement.

Pour l’obtenir, il faut que vous soyez primo-accédant, que vous achetiez pour la première fois, et que le bien immobilier soit votre résidence principale, qu’il s’agisse d’un terrain pour construire, d’un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux, ou encore d’un logement HLM.

Sachez que si vous êtes déjà propriétaire, vous pouvez aussi bénéficier du prêt 1% Logement pour agrandir, rénover ou mettre aux normes votre logement, à la condition qu’il soit votre résidence principale et sous condition d’accord de votre employeur.

Le montant d’un prêt employeur est variable selon le lieu d’acquisition et la situation du salarié. Un employé qui achète à Paris n’aura pas droit au même montant de prêt qu’un salarié qui achète en province. Cela se comprend aisément compte tenu de la variation des prix immobiliers et de la mission principale du prêt 1% logement : aider l’accès à la propriété immobilière.

De la même manière, même si le prêt patronal n’est pas soumis à des conditions de revenus, un salaire plus faible pourra prétendre à un montant de prêt supérieur. Une majoration de votre prêt patronal est également possible si vous optez pour l’acquisition d’un logement écologique ou si vous aménagez votre logement dans le but d’héberger une personne handicapée.

Les taux et les durées d’un prêt employeur sont variables selon les entreprises mais aussi selon le Comité Interprofessionnel du Logement ou de la Chambre de Commerce et de l’Industrie. En réalité, le prêt 1% Logement offre rarement un taux de 1% ! Il fluctue en fonction des entreprises mais est toujours proche de ce chiffre, ce pourquoi on l’appelle ainsi.

Le Prêt 1% Logement ne pouvant financer l’intégralité du prix d’achat de votre futur bien immobilier, vous devrez le compléter avec un crédit immobilier classique mais vous pourrez aussi le cumuler à d’autres prêts aidés, tels le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt accession sociale (PAS), le prêt conventionné (PC) ou le prêt épargne logement (PEL).

Bon à savoir : vous ne perdrez pas le bénéfice du prêt employeur si vous quittez votre employeur ! Le prêt 1% Logement n’est pas lié à votre contrat de travail, vous n’aurez donc pas à le rembourser par anticipation, que votre départ soit la conséquence d’une démission ou d’un licenciement.