Qu’est-ce qu’une délégation d’assurance ?

Une assurance emprunteur est exigée par les établissements de crédit. Elle est destinée à vous couvrir si vous ne pouvez plus rembourser les échéances de votre prêt, en cas de décès, d’incapacité ou d’invalidité. Pour mieux vous couvrir, « accessoirement » aussi pour mieux se rémunérer sur votre prêt, les banques vous proposeront leur assurance « groupe ».

Un contrat groupe est une assurance souscrite par la banque auprès d’une compagnie d’assurance au profit d’un groupe d’emprunteurs. Ce groupe d’emprunteurs, c’est tout simplement l’ensemble de ses clients. Par conséquent, il s’agit d’une assurance dont les conditions et les tarifs sont les mêmes pour n’importe quel client, quel que soit son âge, son état de santé ou la durée de son prêt.

Une telle solution présente des atouts indéniables : les formalités d’adhésion sont des plus simples (uniquement un questionnaire de santé à remplir) et les risques sont répartis entre tous les emprunteurs ayant adhéré à l’assurance de prêt. Toutefois, si son coût est unique pour tous les contractants, c’est parce qu’il est basé sur le principe du « risque mutualisé », les « bons » payeurs compensant les « mauvais ».

En outre, ces assurances emprunteurs comportent certaines limites, liées en particulier à votre état de santé, à votre âge ou à votre profession si elle présente des risques particuliers. Dans ce cas, vous vous exposez soit à une hausse de la prime, soit à une limitation des garanties. Autre faiblesse, le contrat groupe peut être révisé : en cas d’augmentation de la prime, votre facture s’alourdira même si cela ne se justifie pas par une augmentation du risque.

En tant que primo-accédant, vous êtes jeune et généralement en bonne santé. Aucune raison de cotiser au même tarif que des emprunteurs plus âgés, ni de cotiser pour eux ! Vous n’avez donc aucun intérêt à vous assurer auprès de l’établissement financier qui vous octroie le prêt, puisqu’il appliquera les mêmes conditions pour tous les emprunteurs, qu’ils aient 25 ou 45 ans !

Vous avez au contraire tout à gagner en souscrivant une assurance individuelle, autrement dit un contrat sur-mesure, auprès d’une compagnie externe. Votre cotisation sera cette fois calculée en fonction de votre âge et de votre propre « risque ». Le taux restera fixe pendant toute la durée du crédit, et la prime recalculée au fur et à mesure de vos amortissements, autrement dit en fonction du capital restant dû et non plus en fonction du capital initial forcément plus élevé. Au final, les économies réalisées peuvent s’avérer substantielles : jusqu’à 70% du coût de l’assurance, suivant la situation de l’emprunteur.

Cette possibilité de personnaliser son assurance de prêt est évidemment très méconnue : il faut être en très mauvaise santé ou bien un client très fortuné pour que le banquier vous en parle spontanément dans le premier cas, accepte de vous en parler dans le second, bien qu’à contre cœur. Ne comptez donc pas sur lui pour vous la proposer. On peut le comprendre : vous ne rémunérez plus sa propre compagnie d’assurance mais la vôtre.

Néanmoins, il n’est pas tenu d’accepter le contrat de votre compagnie d’assurance, si elle ne présente pas au minima des garanties équivalentes à son propre contrat.

Sachez en tout cas qu’il n’est pas obligatoire d’assurer votre prêt immobilier dans la banque qui vous l’octroie. Ce qui est obligatoire, c’est d’assurer votre prêt immobilier, un point c’est tout !

Or force est de constater que pour faire accepter une délégation d’assurance à un banquier, et donc pour vous faire profiter des économies générées par un contrat individuel, il est devenu nécessaire de passer par un courtier en crédit immobilier.